Catégorie

Financement

Financement,

Faut-il acheter ou louer son logement ?

Acheter ou louer, quel est le meilleur choix ?

Avant de se lancer dans un investissement immobilier, il est plus judicieux d’établir un plan de comptabilité. Évaluer les dépenses, les recettes ainsi que les bénéfices pour une location ou pour un achat aidera à donner une estimation sur la rentabilité d’un tel ou tel projet immobilier.

Comparaison entre l’achat et la location de logement

Afin de mieux orienter le choix des clients, un certain nombre de critères sont alors pris en compte et analysés avant l’achat ou la location.

Concernant les loyers, pourquoi ne pas opter pour un prêt bancaire ?

De cette manière, l’acquisition d’un bien ou la réalisation d’un projet immobilier ne demande pas d’efforts considérables. En plus, les taux d’intérêt sont largement plus bas pour les prêts immobiliers. Cependant, dans le cas d’une véritable location, les frais sont considérés comme un loyer à fonds perdu. Effectivement, en payant ses loyers mensuels, le locataire utilise son capital pour un investissement sans retour.

Par contre, pour un achat de bien, les avantages sont plus nombreux : pas de loyer à débourser ni de remboursement à effectuer et aucun risque d’expulsion. Pour ceux qui ont des enfants, l’acquisition de maison ou de logement est le meilleur moyen pour concevoir un patrimoine.

Faire un diagnostic immobilier

Lorsqu’on envisage de vivre dans un logement, que ce soit de façon périodique ou permanente, il est important de connaître l’état des lieux ainsi que les différents risques sanitaires. Afin de bien exercer les inspections requises, il vaut mieux faire appel à une équipe spécialisée dans le domaine du diagnostic immobilier. Une série de diagnostics est alors réalisée pour constituer le dossier de diagnostic technique (DDT).

Elle comprend :

  • Le diagnostic de risque d’exposition au plomb : Obligatoire pour tous types de bâtiments, ce diagnostic permet de déterminer l’existence et le taux de plomb à l’intérieur du local.
  • Le diagnostic de présence d’amiante : Qualifiée comme étant dangereuse et nocive, l’amiante est capable d’engendrer des maladies graves pour l’organisme.
  • Le diagnostic de présence de termites : Selon la Préfecture, ce procédé est obligatoire pour les logements se trouvant dans une zone envahie par les termites.
  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) : Il assure l’évaluation des gaz à effet de serre émis par la maison ainsi que sa consommation en énergie. Ce diagnostic est obligatoire pour tous les types de construction.
  • Le diagnostic de vérification du gaz : En principe, cette vérification n’épargne aucun ménage. Elle vise à évaluer si l’installation du gaz à l’intérieur est fiable ou présente une détérioration.
  • Le diagnostic sur l’état des risques naturels et de technologies.
  • Le diagnostic de sécurité électrique : il est destiné à la vérification de l’installation électrique pour prévenir les risques d’incendie et d’électrocution.
Financement,

Subvention ANAH, que savoir sur cette aide ?

Dans une optique d’amélioration de la qualité du logement, l’accès de ces derniers aux personnes à mobilité réduite ou encore l’élimination de l’habitat précaire, il existe de nombreux dispositifs d’aide en France. Régis la plupart du temps par l’ANAH soit l’Agence Nationale de l’Habitat, ces derniers offrent généralement des aides et subventions afin d’inciter les ménages à rénover leurs logements. C’est pourquoi, nous nous intéressons de plus prés aux subventions ANAH à travers notre article.